Historique

Le renforcement des capacités a été identifié comme une nécessité dans l’approche sectorielle eau et assainissement pour l’atteinte des objectifs du Programme National d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Assainissement PN-AEPA (2006-2015) et pour l’assurance de la durabilité des services d’eau et d’assainissement.

En effet, le nouveau contexte marqué par la décentralisation, la Réforme du système de gestion des infrastructures hydrauliques a vu l’émergence de nouveaux acteurs avec des besoins diversifiés qui se traduit aujourd’hui par une forte demande en termes de renforcement de capacités.

Le secteur privé et le mouvement associatif sont non seulement insuffisamment qualifiés pour exécuter les travaux mais éprouvent encore plus de difficultés dans la gestion de la délégation de services qui est une activité croissante.

Les nouvelles municipalités sont dépourvues de personnels qualifiés et de mode organisationnel adéquat pour exercer leurs prérogatives de maîtres d’ouvrage dans le cadre de la décentralisation et de la gestion des services de base que sont l’eau et l’assainissement.

Egalement les services déconcentrés des ministères techniques ne disposent pas des méthodes et outils nécessaires pour accompagner les municipalités. Ces difficultés dans la création et la gestion décentralisée des services d’AEPA, outre les effets néfastes que les ruptures de continuité du service auront sur la santé des populations, peuvent contribuer à décrédibiliser les autorités locales auprès des citoyens, du gouvernement et des partenaires techniques et financiers et remettre en cause le processus de décentralisation en cours au Burkina Faso et à retarder l’atteinte des OMD.

A côté de cette nouvelle demande, le constat fait est qu’il existe une très grande faiblesse de l’offre de formation adaptée sur le marché, à même de répondre aux nouvelles exigences de ces nouveaux acteurs.

L’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) au Burkina Faso s’avère être un des principaux opérateurs à même de transformer son centre professionnel en un véritable centre des métiers de l’eau ouvert à tous les acteurs.

Le processus de transformation a connu quatre principales phases :
2007 : démarrage processus de création ;
2008 : opérationnalisation de la stratégie ;
2009 : adoption de la création du CEMEAU par le Conseil d’administration ;
2010 : ouverture du CEMEAU à l’ensemble des acteurs de l’AEPA.