Avis d’appel d’offres: Alimentation en eau potable de Ouagadougou à partir du barrage de Ziga, Phase II: Lot 2.1 : Conduite de refoulement eau brute et eau traitée et réservoirs de Boudtenga et RA

Avis d’appel d’offres

Nom du Projet : Alimentation en eau potable de Ouagadougou à partir du barrage de Ziga, Phase II

Référence :   038/2014/ONEA/DG/DP-AEP / Ziga II

Objet : Lot 2.1 : Conduite de refoulement eau brute et eau traitée et réservoirs de Boudtenga et RA

Financement:            Agence Française de Développement (AFD) –Convention de financement N° CBF 1186 01 F

1.         L’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) a obtenu un financement de l’Agence Française de Développement (AFD), pour contribuer au financement de la phase II du Projet d’alimentation en eau potable de la ville de Ouagadougou à partir du barrage de Ziga. Il est prévu qu’une partie des sommes accordées au titre de ce financement sera utilisée pour effectuer les paiements prévus au titre de la réalisation des conduites de refoulement eau brute et eau traitée et des réservoirs de Boudtenga et RA – Lot 2.1.

2.         L’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) invite, par le présent Appel d’Offres, les soumissionnaires admis à concourir à présenter leurs offres sous pli fermé, pour les travaux suivants :

–      La conduite de refoulement d’eau brute entre la nouvelle station de pompage eau brute SP1bis et l’unité de traitement. Cette conduite en DN1200, sera posée sur un linéaire de 2.4km. (Nota : SP1bis et la nouvelle unité de traitement sont compris dans le Lot 1-Station).

–      La conduite de refoulement d’eau traitée entre la nouvelle station de pompage SP2bis et le site de stockage de tête de Boudtenga. Cette conduite, en DN1400 sera posée sur un linéaire de 17.3km. (Nota : SP2bis fait parti du Lot 1).

–      L’augmentation de la capacité de stockage de la réserve de tête de Boudtenga (+ 6 000 m3). Le présent lot comprend la construction d’un réservoir supplémentaire de 6 000 m3 sur le site actuel dénommé RA.

Le délai d’exécution des travaux ne peut excéder : 18 mois.

3.         Les soumissionnaires intéressés par l’appel d’offres peuvent obtenir des informations supplémentaires et examiner le Dossier d’appel d’offres dans les bureaux de l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) / de la Direction financière,

Siège ONEA – Avenue de l’ONEA, porte N°220 – Secteur 17 (Pissy)

01 BP : 170 Ouagadougou 01,

Téléphone :            (226) 50 43 19 00 à 08

Fax :           (226) 50 43 27 23

Email :        oneadg@fasonet.bf

4.         Le Dossier d’appel d’offres complet en français pourra être acheté par les candidats, à la Direction Financière de l’ONEA et moyennant paiement d’un montant non remboursable de 250 000 FCFA + frais d’expédition.

5.         Les clauses des Instructions aux soumissionnaires et des données particulières de l’appel d’offres ainsi que celles du cahier des clauses administratives générales et du cahier des clauses administratives particulières sont les clauses du Dossier Type d’Appel d’Offres pour Travaux – Droit Civil, de l’Agence Française de Développement.

6.         Une visite non obligatoire du site sera organisée par le maître d’ouvrage le 04 septembre 2014 à partir de 08h 30 mn (heure locale), départ du siège de l’ONEA.

Toutes les offres doivent être déposées à l’adresse indiquée ci-après :

Siège ONEA – Avenue de l’ONEA, porte 220 – Secteur 17 (Pissy)

Service courrier arrivé

01 BP : 170 Ouagadougou 01,

Téléphone :            (226) 50 43 19 00 à 09

Fax :                       (226) 50 43 27 23

Email :                    oneadg@fasonet.bf

au plus tard le 09 octobre 2014 à 09 heures 00 (heure locale) et être accompagnées d’une garantie d’offre d’un montant au moins égal à 280 000 000 FCFA.

7.         Les plis seront ouverts en présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent être présents à l’ouverture, le 09 octobre 2014 à 09 heures 05 (heure locale) à l’adresse ci-dessus indiquée.

8.         Les risques environnementaux et sociaux des travaux ont été jugés élevés par le Bailleur. Pour cette raison, la qualification des Soumissionnaires, l’évaluation des Offres et les dispositions contractuelles du Marché prennent en compte des critères spécifiques environnementaux et sociaux.

 

Le Directeur Général

 

 

 

Yamba Harouna OUIBIGA

Officier de l’Ordre National