Actualités

Partenariat ONEA/SIAAP

L’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) du Burkina Faso apporte un soutien technique aux acteurs locaux des partenariats de coopération menés par le SIAAP. De son côté, le Syndicat appuie l’ONEA dans ses missions au Burkina Faso.

La demande

L’ONEA a sollicité le soutien du SIAAP pour renforcer ses capacités et ainsi, compléter les programmes d’accès à l’assainissement en milieu urbain, financés par l’Agence Française de Développement, au Burkina Faso. De son côté, le SIAAP s’appuie sur des acteurs africains comme l’ONEA pour renforcer ses actions de coopération décentralisée et favoriser les échanges interafricains.

Le contexte

L’Office national de l’eau et de l’assainissement est une société d’Etat chargée de la production et de la distribution d’eau potable, de l’assainissement des eaux usées et des excrétas dans les villes du Burkina Faso. Le SIAAP a souhaité pouvoir s’appuyer sur son expertise dans le cadre de la mise en œuvre de certains projets de coopération décentralisée dont celui de la ville de Kara au Togo. Les deux parties ont alors concrétisé leurs engagements en décembre 2009 par la signature d’une convention-cadre de coopération. Cette convention fixe les modalités d’intervention de l’ONEA en appui aux projets de coopération décentralisée du SIAAP, et en retour, le cadre général d’intervention du SIAAP en appui à l’ONEA.

En décembre 2009, une convention a été signée entre l’ONEA et le SIAAP pour une durée de trois ans. En février 2015, une nouvelle convention d’une durée de 3 ans a été signée pour poursuivre les échanges engagés.

Les partenaires et référents locaux

L’Office National de l’Eau et de l’Assainissement du Burkina Faso (ONEA), appuie le SIAAP dans la formation des équipes techniques des autorités locales ouest-africaines partenaires du SIAAP et forme les agents du SIAAP engagés dans des coopérations à la problématique de l’assainissement en Afrique de l’Ouest.

L’Agence Française de Développement (AFD) appuie techniquement et financièrement les échanges entre le SIAAP et l’ONEA.

Descriptif du projet

Ce projet se décline autour de sept axes de travail :

Appui en matière d’exploitation du réseau actuel d’assainissement. Concernant l’entretien curatif des ouvrages, le SIAAP apportera son soutien à l’ONEA dans la définition de ses besoins en termes de personnel et de moyens pour renforcer l’efficacité et l’efficience des interventions d’urgence sur le réseau en cas de problème.

Appui dans l’établissement de cahiers des charges spécifiques aux travaux d’assainissement dans les dossiers d’appel d’offres. Il s’agit d’élaborer des modèles standards de cahiers des charges qui pourraient être facilement appliqués et qui présentent tous les critères à prendre en compte dans les dossiers d’appel d’offres relatifs aux études et travaux sur un réseau d’assainissement.

Appui au laboratoire. Le SIAAP proposera un accompagnement dans le domaine de l’interprétation des résultats, formation à l’analyse, appui dans la définition des protocoles à mettre en place, et dans l’identification du matériel nécessaire.

Appui dans les relations avec les industriels. Le SIAAP mettra en partage sa démarche vis-à-vis des industriels situés dans son ressort afin de maîtriser la nature des effluents des industries de Ouagadougou dans le réseau d’assainissement de l’ONEA et afin d’obtenir une contribution financière des industriels burkinabés pour le traitement de ces rejets..

Gestion des boues de vidange. Un volet de recherche sur les caractéristiques des boues à l’entrée, et sur les performances épuratoires pourra être mis en œuvre.

Formations par l’ONEA des agents du SIAAP à l’assainissement autonome. L’ONEA pourrait former les agents du SIAAP impliqués dans des coopérations décentralisées en Afrique de l’Ouest.

Mise en œuvre de projets d’accès à l’assainissement dans des villes moyennes du Burkina Faso.

Dépenses engagées par le SIAAP entre 2009 et 2014 : 9 250 euros.

Avancements

En 2010, l’ONEA a signé une convention de partenariat avec la ville de Kara (Togo), afin d’appuyer les services techniques de la mairie dans la mise en œuvre d’un projet pilote d’assainissement collectif mené en partenariat avec le SIAAP. Ainsi, depuis juin 2010, l’ONEA a réalisé plusieurs missions d’expertise et de conseil à Kara et a reçu en stage des agents de Kara pour renforcer leurs compétences en matière d’assainissement collectif.

En mai 2011, le Directeur général de l’ONEA a été accueilli au SIAAP pour que lui soient présentées la structure et les activités menées dans l’Agglomération parisienne.

L’accord-cadre de coopération entre le SIAAP, l’ONEA et l’AFD a été approuvé par le Conseil d’administration du SIAAP du 15 juin 2011 et signé en septembre 2011.

Les premières missions d’expertises d’agents du SIAAP au Burkina Faso ont été lancées en octobre 2011 sur l’appui au Laboratoire central de l’ONEA à Ouagadougou. Un programme de travail a été défini et le SIAAP a reçu, en juin 2012, deux collègues de l’ONEA pour une semaine d’échanges sur le fonctionnement des laboratoires du SIAAP.

En 2013, le SIAAP a accompagné une délégation de l’ONEA en voyage d’étude à Dakar auprès de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS) pour l’exploitation des futurs sites de traitement des boues de vidange à Ouagadougou et Bolo Dioulasso.

Des échanges entre les agents du SIAAP et ceux de l’ONEA ont eu lieu sur ces thématiques :

–          Echanges techniques entre les agents des laboratoires et appui pour la définition des besoins pour s’équiper d’un LIMS

–          Appui à l’élaboration du règlement d’assainissement de l’ONEA et de sa politique de raccordement au réseau avec la collaboration d’agents des départements en accueil en France et en mission au Burkina Faso

–          Réflexion engagée sur le dispositif de maintenance du réseau d’assainissement collectif de Ouagadougou

–          Mission conjointe au Sénégal sur l’exploitation des systèmes de traitement des boues de vidange

–          Appui pour l’élaboration du cahier des charges pour le zonage d’assainissement de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso

Article relayé à partir du site internet du SIAAP

Reboisement/La mutuelle des travailleurs de l’ONEA donne l’exemple au bord du Mouhoun

Dans le cadre de son programme d’activité, la mutuelle des travailleurs de l’ONEA a initié une sortie à Koudougou les 22 et 23 août 2015. Cette sortie avait pour objectif de renforcer la cohésion entre travailleurs et de contribuer à la restauration de l’environnement à travers un reboisement.

La délégation de la mutuelle est arrivée à Koudougou dans les environs de 9h pour ce 22 août. Après un bref arrêt à l’agence de Koudougou et les formalités d’accueil, les participants se sont acheminés vers le centre de traitement du Mouhoun site, à quelques encablures du centre de regroupement pour le reboisement. Au total plus de 250 plans ont été plantés. Une fois les plants mis en terre, les participants ont eu droit à une visite guidée des installations de la station de traitement. C’est à l’issue de cette visite que le cortège a repris la direction de Koudougou où la délégation a été reçue à l’hôtel Somkièta pour l’hébergement et la restauration.

Pour joindre l’utile à l’agréable, l’après-midi a été consacré à un match de volleyball qui a opposé une équipe de l’ONEA à celle des sapeurs-pompiers de la localité. Ce match amical s’est soldé par un résultat nul. Les festivités se sont poursuivies avec une soirée récréative. Le dimanche, après le petit déjeuner, l’équipe s’est  rendue chez le chef traditionnel de Issouka qui a d’ailleurs été très chaleureux. Cette visite à son palais a été vraiment riche en enseignement sur l’histoire de Koudougou et par extension celle du Burkina. Après un séjour utile et plein de souvenirs, c’est tout requinqué et plein d’entrain  que la délégation a rejoint Ouagadougou  prêt à reprendre le travail.

Antenne Directe 2015/ Une tribune pour répondre aux préoccupations des clients

Le samedi 04 juillet 2015, le Directeur Général de l’ONEA, assisté de certains de ses collaborateurs, a  participé à une émission radiophonique dénommée « Antenne directe ». Cette émission, réalisée en partenariat avec la RTB,  a été réalisée dans la salle de réunion du rez-de-chaussée de l’ONEA. Elle avait pour objectifs d’apporter, en direct, des réponses aux diverses préoccupations des auditeurs et partager avec eux les innovations, les défis et les perspectives de l’ONEA. Elle   a duré  2h de temps et a permis aux auditeurs de mieux connaître l’ONEA. De la question de la disponibilité  de la ressource,  à la qualité de l’eau  en passant par les coupures d’eau  et la prise en charge des fuites, les auditeurs étaient nombreux à ne pas manquer l’occasion d’interpeller l’ONEA au cours de cette émission pour avoir de plus amples informations. La portée de cette émission et l’intérêt des auditeurs prouvent que cette émission est une véritable tribune pour apporter des réponses en directe aux préoccupations des clients.

Colonie de vacances 2015/Les enfants des collaborateurs visitent le Ghana

La 2e édition de la colonie de vacances  ONEA a été organisée du 24 juillet au 02 août 2015  au profit des enfants des collaborateurs. C’est Tamalé, Koumassi et Accra, des villes du Ghana qui ont reçu la visite des bambins. Après la 1ere édition réussie qui avait permis aux enfants de visiter l’Ouest du Burkina, les organisateurs ont frappé fort en choisissant à cette 2e édition la sous-région ouest africaine. C’est le Ghana qui était leur destination. Au programme de cette colonie, plusieurs sites visités (zoo de Koumassi, mausolée kwamé N’krumah, l’ambassade du Burkina Faso au Ghana, le Cape Cost, le centre commercial, la plage…), des  jeux de société,  du théâtre, des ballets, des cours d’anglais et des animations culturelles chaque soir.

L’ONEA reste citoyenne même en période de crise!

Durant la crise consécutive au putsch du 17 septembre 2015, le mot d’ordre de grève lancé par l’Unité d’Action Syndicale (U.A.S) en signe de protestation a été très largement observé. Cependant, en tant qu’entreprise citoyenne de service public, l’ONEA se devait de penser à l’approvisionnement en eau potable des populations contraintes de rester à domicile.

En dépit de ce mot d’ordre de grève et surtout de l’insécurité qui prévalait pendant la période critique du 17 au 27 septembre 2015, des collaborateurs ont assuré la continuité du service au regard du caractère vital de l’eau.

Ces collaborateurs impliqués dans la chaîne de production et de distribution se sont sacrifiés pour assurer notre mission de service public. Cette mobilisation exceptionnelle et courageuse de nos vaillants collaborateurs mérite d’être félicitée.

Cet épisode va sans conteste contribuer à renforcer notre image d’entreprise de service public et démontrer par la même occasion que, même en période critique, l’ONEA, notre entreprise commune, reste citoyenne.

« Amélioration de la performance opérationnelle » : une ambition pour l’ONEA aujourd’hui et demain

« Amélioration de la performance opérationnelle » : une ambition pour l’ONEA aujourd’hui et demain

L’ONEA est accompagné par le cabinet BBC & Partners, de Abdoulaye Bamogo, pour développer un projet pilote dénommé « Amélioration de la Performance Opérationnelle de l’ONEA ou tout simplement AP20 ». Il s’agit de la mise en place d’un Système de management opérationnel à la station de production de Ziga, à l’agence de Gounghin et de trois chantiers d’amélioration : attente clients, réparation des fuites et recouvrement.

Ce projet vient en droite ligne de notre Système de management de la qualité pour nous aider à définir et mettre en place le meilleur système de gestion pour garantir effectivement l’amélioration continue de nos performances. Car, souvenez-vous, avec le management de la qualité et notre certification à la norme ISO 90012 version 2008, nous sommes sur la pente raide de l’amélioration continue ; nous devons AVANCER, AVANCER et encore AVANCER pour toujours aller de l’avant et améliorer de façon continue la qualité du service et la satisfaction du client.

Qu’est-ce que le projet AP2O ?

Le projet AP20 (Amélioration de la performance opérationnelle de l’ONEA) doit aider les unités opérationnelles à améliorer leur performance opérationnelle globale (notion à expliciter). C’est le système de management opérationnel de l’ONEA.

Pourquoi le projet AP2O ?

Le projet AP20, qui est testé pour le moment dans le périmètre de la Direction régionale de Ouaga (DRO), permettra :

– de mieux décliner sur le terrain les objectifs stratégiques et garantir leur réalisation effective,

– de renforcer le système de management de la qualité,

– d’encourager le travail d’équipe,

– d’améliorer la performance des équipes.

Qu’est ce que AP20 va apporter concrètement à l’ONEA ?

Le projet  AP2O aidera chacun de nous à comprendre son rôle et ses responsabilités opérationnelles.

AP2O organisera les équipes et les activités pour accroître la performance opérationnelle, les capacités sur le terrain, les résultats au final.

L’objectif poursuivi par AP2O est d’améliorer :

– les comportements et attitudes de management des opérations (supervision active, culture de la performance, gestion des priorités, visites de sites, etc.) ;

– les processus par une bonne organisation et des outils qui accompagnent le changement.

Dans la mise en œuvre de notre plan stratégique, il est toujours ressorti, en effet, la nécessité de changer notre façon de travailler, de mener et suivre nos activités, de gérer, d’accompagner et de motiver les équipes pour atteindre notre vision. Le projet AP2O vient donc renforcer les objectifs du groupe de travail sur la communication et la conduite du changement du plan stratégique.