Actualités

Des actions de bienfaisance pour marquer le 08 mars 2011

Les femmes de l’ONEA ont, dans le cadre de la journée internationale de la femme célébrée le 08 mars dernier, organisé une série d’activités de bienfaisance et de marketing social le 14 avril 2011. Cette journée s’est traduite notamment par des visites et des remises de dons à des personnes défavorisées et délaissées.

Cette journée marathon a démarré avec la remise symbolique de bons de dépistage du cancer du col de l’utérus aux femmes de l’ONEA et pour les agents à l’intention de leurs épouses/compagnes. Au Centre de solidarité de Paspanga au secteur 12 de Ouagadougou, les femmes, au nom de l’entreprise, ont offert des vivres et des produits de première nécessité. Pour les responsables du centre, ce geste de solidarité est le bienvenu car il permettra d’améliorer les conditions alimentaires des pensionnaires.

Après Paspanga, l’équipe a mis le cap sur l’Orphelinat Sainte Thérèse de Loumbila où divers dons en nature ont été offerts aux enfants (lait, sardine, sucre, etc.). Heureux, les enfants ont remercié les mamans de l’ONEA pour ce geste qui vient les encourager et les réconforter en leur démontrant qu’ils ne sont pas seuls au monde. Ensuite, ce sont les riverains de l’agence ONEA de Cissin qui ont reçu des kits composés de gadgets ONEA, de savons, de bouilloires et de carafes.

Dans l’après-midi, dans la dynamique de prévention du cancer du col de l’utérus, une conférence animée par le Docteur Liliou Sabine du CMA du secteur 30 a été organisée.

Par ces actions de bienfaisance, l’ONEA souhaite apporter sa modeste contribution dans la lutte contre la précarité. L’entreprise assume son rôle social dans une vision de partage et de solidarité et s’engage donc à pérenniser cette action en vue de contribuer de plus en plus au bien-être des populations du Burkina Faso.

Tournées de partages sur le Plan stratégique

Des tournées de partage sur l’élaboration du Plan stratégique 2011-2015 de l’ONEA se sont déroulées du 24 mai au 03 juin 2011 à Ouagadougou et dans les centres de regroupement de Bobo-Dioulasso, Banfora, Koudougou, Ouahigouya, Kaya et Koupéla. Ces tournées ont connues la participation de 544 collaborateurs.

L’objectif de ces tournées était de présenter au personnel les premières conclusions du bilan de mise en œuvre du Plan stratégique 200-2010, les résultats du diagnostic interne des unités fonctionnelles de l’ONEA et de collecter les contributions du personnel de l’ONEA pour la finalisation des documents sur le Bilan du Plan stratégique 2008-2010 et du diagnostic interne pour la planification stratégique.

A l’issue des tournées, différentes préoccupations du personnel sont ressorties portant sur la gestion et la rémunération du personnel, la gestion des stocks, le suivi des prestations externalisées, la communication interne, la gestion des centres affermés, la performance du système d’information, la satisfaction de la clientèle, etc.

Au cours de ces rencontres, le personnel a fait un bilan du Plan stratégique passé qui a été jugé positif dans l’ensemble. Les collaborateurs ont également relevé des points qui doivent changer à l’ONEA et des acquis qui sont à préserver. Après avoir listé les défis que l’entreprise doit relever, les agents se sont projetés en 2015 pour donner leur vision de l’ONEA au terme du nouveau Plan stratégique

Mission de la Cour des comptes européenne

Une mission de la Cour des Comptes européenne a séjourné au Burkina Faso du 06 au 17 juin 2011 en vue de procéder à l’audit de performance de leurs interventions dans le secteur de l’eau et de l’assainissement. La mission a tenu des réunions de travail avec l’ONEA les 13 et 14 juin 2011 et visité différentes installations et infrastructures.

Atelier de lancement de l’assistance technique en appui au CEMEAU

Un atelier de lancement de l’appui technique aux activités du Centre de Métiers de l’Eau (CEMEAU) de l’ONEA s’est tenu du 7 au 8 juin 2011. Le recrutement de cette assistance technique fait suite au processus de renforcement des activités du CEMEAU avec l’appui de la Coopération allemande. C’est le Cabinet Yons Associates qui a été retenu pour accompagner le CEMEAU sur une durée de 19 mois. L’objectif de cet appui est de pouvoir bâtir un plan de formation capable d’aider la vision stratégique de l’entreprise dans les prochaines années.

La participation du Comité de Direction de l’ONEA à cet atelier était importante pour deux raisons majeures :

– le processus de transformation du CEMEAU doit être porté par tous les responsables d’unités organisationnelles, c’est pourquoi cet atelier a permis de mieux faire connaître le contrat

– les attentes en matière de formation sont très fortes en interne et en externe, d’où la nécessité que les différents responsables s’implique dans le processus à travers des observations et recommandations pour la réussite de la mission.

Rencontres ciblées et retraite SDSI

Rencontres ciblées et retraite
Pour innover et sachant qu’il n y a rien de mieux que le contact direct, les échanges, le Projet CCDC a initié récemment les rencontres ciblées et la retraite SDSI.
La rencontre ciblée consiste à mettre autour d’une table les acteurs d’un projet donné et le prestataire déployant la solution.
Pour la première édition de la retraite SDSI, il s’agit de reculer pour mieux sauter et trouver des solutions susceptibles de relancer une activité, un projet. Car, comme le disait le chef de projet CCDC dans le flash n° 09 de mai 2010 « la réussite du SDSI repose sur nous-mêmes et notre capacité à vaincre certaines résistances inhérentes au changement ».
Au cours de cette journée de réflexion, les participants ont réfléchi à l’amélioration de la conduite des projets du SDSI en faisant un bilan critique et en posant clairement les contraintes et les moyens de les résoudre. Le sponsor a réaffirmé son engagement à accompagner les équipes dans la mise en œuvre de solutions concertées et conformes aux réalités de notre entreprise.
Le Projet communication et conduite du changement est un projet transversal qui entre dans le cadre de la mise en œuvre du SDSI. Il a pour objectif d’appuyer les équipes projets dans les actions de communication, formation, gestion du changement et transfert de compétences.
Ce projet a une organisation type comme tous les autres projets du SDSI : comité projet, réunions hebdomadaires.
Le projet CCDC, c’est 3 grands volets :
-communiquer autour du SDSI (information, communication, sensibilisation…) ;
-assurer le transfert de compétences (formation du personnel concerné sur les outils, logiciels et matériels déployés dans le cadre du SDSI) ;
-être facilitateur de la conduite du changement (prendre en charge les impacts et changements induits sur le plan humain, technique et organisationnel).
L’équipe veut innover, sortir autant que possible des sentiers battus et mettre à la disposition des acteurs du SDSI différents outils, moyens et canaux de communication adaptés. Toutes les suggestions pour mieux communiquer sur le SDSI sont attendues.

Pourquoi l’ONEA applique une pénalité de retard sur les factures ?

Pourquoi l’ONEA applique une pénalité de retard sur les factures ?
Le principe de la pénalité est le suivant : une facture en retard, 2 000 F CFA ; deux factures ou plus en retard, 4 000 F CFA. Un double objectif est visé à travers la pénalité de retard :
-Inciter au paiement à bonne date des factures d’eau par les clients afin de permettre à l’ONEA de disposer de ressources nécessaires pour honorer ses engagements.
-Compenser les frais engagés par l’ONEA pour le recouvrement des créances (suspension de la fourniture d’eau, rétablissement de la fourniture d’eau). En effet, dès que le retard est constaté, la procédure de recouvrement est engagée et occasionne des frais.
Le contexte
-L’ONEA a réalisé des emprunts auprès de bailleurs pour financer les investissements de production à Ouagadougou et dans les autres centres (châteaux d’eau, stations de traitement et de pompage, etc.). Il y a donc des échéances pour le remboursement de ces emprunts et l’ONEA compte sur le règlement des factures à bonne date pour cela. Sachant que si l’ONEA paie en retard ses traites, l’entreprise subit également des pénalités.
-De plus, l’ONEA doit assurer mensuellement les intrants pour le traitement de l’eau que sont les produits chimiques, l’énergie  et les charges du personnel.
-D’autre part, l’abonné ONEA consomme l’eau à crédit en ce sens que le délai de facturation (décalage entre consommation et facturation) combiné au délai de règlement de la facture (date limite de paiement) lui donne suffisamment de marge.
-Le non paiement des factures dans les délais provoque nécessairement un préjudice à l’ONEA qui est obligé de décaisser de la trésorerie pour financer la production et le remboursement des emprunts. C’est donc un manque à gagner au niveau de la trésorerie de l’entreprise.
-Pour compenser ce préjudice, il est appliqué une pénalité qui est un acte de commerce règlementé (c’est dire que passé le délai de paiement de la facture l’ONEA subit un préjudice et c’est l’abonné en retard qui contribue à compenser ce préjudice).
Préjudice
C’est la pénalité de retard qui compense le préjudice subi par l’ONEA du fait du paiement en retard. La pénalité de retard de paiement intervient donc dans ce contexte. Elle est régie par :
-Le Règlement du service de distribution d’eau en ses articles 18.1 et 18.2  (contrat qui lie l’ONEA à ses abonnés) ;
-Le décret N° 2009-379/PRES/PM/MAHRH/MEF/MCPEA du 1er juin 2009, portant adoption de la politique tarifaire 2008-2012 de l’ONEA.
Le service Communication et Relations Publiques.